Pneumatiques et bruit routier
Date: 3 janvier 2007 à 00:00:00
Sujet: Securite


Le bruit des véhicules est issu de deux origines qui se combinent :

  • Le fonctionnement du moteur et les émissions du pot d’échappement
    Cette source de bruit est relativement constante par rapport à la vitesse car elle dépend avant tout du régime du moteur ; elle est également influencée par le modèle de véhicule, son âge et son entretien.
  • Le bruit des pneumatiques
    Ces nuisances sonores sont proportionnelles à la vitesse car le bruit des pneus double (+ 3 dB(A)) pour 25% de vitesse supplémentaire. L’impact sonore du pneu est également influencé par sa largeur, son profil et sa composition ainsi que par le revêtement de la route ou le poids du véhicule.

Le rôle respectif de chacune de ces deux sources dépend de la vitesse du véhicule.
A partir de 50 km/h, voire 35 km/h, le bruit du pneu dépasse celui du moteur d’une voiture (ce seuil critique se situe autour de 70-80 km/h pour les camions).
 
Le bruit des pneus provient de trois effets :

  • Le martèlement du sol : les éléments du relief du pneu frappent le sol à chaque tour
  • Le frottement de l’air brassé par la sculpture : l’air vibre en s’échappant
  • La propagation des vibrations : la surface du pneu transmet à sa structure les vibrations créées au contact de la route.

Le niveau sonore des pneus pour des véhicules légers s’échelonne entre 69 et 75 dB(A) (mesuré à 80 km/h à une distance de 7.5 m. du véhicule). Toutefois, à l’intérieur d’une catégorie de taille donnée, l’écart peut atteindre une variation de 4dB(A). Cette amplitude est significative ; en effet, une différence de 3 dB(A) équivaut à l’augmentation de bruit obtenue par un doublement du nombre de véhicules sur une route. Les dB(A) sont les unités qui mesurent le son en tenant compte du spectre de l’oreille humaine.
 

Autres impacts sur l’environnement
En plus du bruit, les pneumatiques ont deux impacts significatifs sur l’environnement :

  • Consommation : Le choix des pneus a une influence sur la consommation d’essence du véhicule ; celle-ci peut ainsi varier jusqu’à 6%. Cet effet diminue avec l’augmentation de la vitesse. La consommation induite par un pneumatique est évaluée par un indice, le pourcentage de résistance au roulement du pneu; plus il est faible, plus l’économie potentielle peut être importante (pour l’obtention du label Blaue Engel, la résistance au roulement doit être <1.1% (pneus été) ou <1.2% (pneus hiver)).
  • L’utilisation des matières premières : plus le poids du pneu est élevé, plus la ponction sur les ressources est importante. Un pneu est constitué pour moitié d’un mélange de caoutchouc combinant latex et gomme synthétique. La production d’un pneu nécessite 35 l de pétrole. Or, seuls 9% des pneus sont rechapés en Suisse, la majorité d’entre eux étant exportés ou utilisés comme combustible dans les cimenteries.

 
Choisir le bon pneu
Les pneus peuvent avoir un impact important sur notre environnement. Lors d’un achat, il est donc recommandé de tenir compte, en plus du prix et des paramètres liés à la sécurité, des caractéristiques écologiques des pneus.


  • Bruit : plus les dB(A) sont bas, moins le pneu fait de bruit ; ils ne devraient pas dépasser 72 dB(A) (à 80 km/h, mesuré à 7.5 m du véhicule).

  • Consommation : plus le pourcentage de résistance au roulement est bas, plus grand est le potentiel d’économie ; il ne devrait pas dépasser 1.1% (pneus été) ou 1.2% (pneus hiver). Il faut noter que cette économie de carburant peut rapidement compenser une différence de prix à l’achat.

  • Utilisation des ressources : l’achat de pneus rechapés permet d’économiser efficacement les matières premières ; il faut savoir qu’un pneu rechapé présente les mêmes qualités qu’un pneu neuf (ainsi, dans l’aviation, les pneus sont rechapés à de nombreuses reprises). Si on souhaite malgré tout acheter des pneus neufs, il est recommandé de favoriser les modèles les plus légers.

Pour faire le bon choix lors de l’achat de pneus neufs, il est utile de se référer au Test du Ministère allemand de l’Environnement .
Ce test comparatif très complet comprend les pneus les plus répandus et est régulièrement mis à jour. Il donne des résultats chiffrés à la fois sur les critères environnementaux (bruit, consommation (=résistance au roulement) et poids) et de sécurité (aquaplaning et freinage sur route mouillée) ; il permet ainsi une comparaison simplifiée des performances.
Le site est en allemand mais les tableaux sont faciles à consulter avec les traductions ci-dessous :





EN ALLEMAND DANS LE SITE

TRADUCTION EN FRANCAIS

Geräusch(dB[A])  
Niveau de bruit en dB(A), < 72 recommandé (élevé=mauvais, faible=bon)


Rollwiderstands- beiwert(%)
Pourcentage de résistance au roulement. Mesure évaluant consommation, <1.1% (été) ou <1.2% (hiver) recommandé, (élevé=mauvais, faible=bon)


Masse(kg)  
Poids (élevé=mauvais, faible=bon)

Aquaplaning (vAkm/h])  
Vitesse de perte d'adhérence (élevé=bon, faible=mauvais)  


Naßbremsverz.(m/s²)
Capacité de décélération lors de freinages sur route mouillée (élevé=bon, faible=mauvais)

Label allemand « Der blaue Engel RAL-UZ 89 »
L’obtention du label implique que les pneus respectent les critères suivants :

  • Limite de 72 dB(A)
  • Résistance au roulement (consommation) de <1.1% (pneus été) ou <1.2% (pneus hiver)
  • Poids maximal selon les catégories de 7 à 9.2 kg
  • Performances liées à la sécurité et la durée de vie conformes aux standards



Pression des pneus: quand environnement rime avec sécurité

Il est important de contrôler régulièrement la pression des pneus, en plus d’augmenter l'usure et les risques de crevaison, un sous-gonflage peut :

  • Augmenter notablement les nuisances sonores provoquées par les pneus: qu'il soit à la base silencieux ou bruyant, un pneu sous-gonflé fait toujours plus de bruit !
  • Occasionner une surconsommation très significative: une sous-pression de 0.6 bar entraîne une hausse de la consommation d’essence de 4%.
  • Sans attendre le rachat de pneus, quel que soit le modèle utilisé, il est possible d’agir pour l’environnement en veillant à ce que les pneumatiques d'un véhicule ne soient jamais sous-gonflés. En favorisant leur longévité, ce geste simple peut éviter un remplacement prématuré : c’est donc un gain à la fois écologique et économique qui, de surcroît, augmente votre sécurité !


http://etat.geneve.ch/dt/site/protection-environnement/bruit-rayons/master-content.jsp?componentId=kmelia272&pubId=4522&nodeId=0





Cet article provient de Annuaire pour la promotion de la Securite au Travail et Environnement
http://www.apste.com

L'URL de cet article est:
http://www.apste.com/modules.php?name=News&file=article&sid=70