Retrouver le plaisir de la baignade naturelle avec une piscine biologique
Date: 1 janvier 2009 à 23:08:58
Sujet: Environnement


Vous vous êtes sûrement déjà baigné dans de l'eau fraîche à la campagne ou à la montagne, dans un lac ou une rivière, et vous avez peut-être encore la nostalgie de cette découverte. Nos enfants ne pourront peut-être pas connaître ce plaisir en raison de la pollution, des risques bactériens, ou de l'extension des propriétés privées qui empêchent l'accès aux cours d'eau. Mais vous pouvez encore retrouver ce plaisir dans une piscine biologique, qu'elle soit privée ou publique.

Les piscines biologiques encore appelées piscine naturelles, piscine écologique, biotope ou étang de baignade sont la transposition dans votre jardin de ces pièces d'eau naturelle autrefois encore nombreuse et où il fait si bon se baigner.

Une piscine biologique n'est rien d'autre que ce que la nature nous offre comme exemple avec toutes les plantes et les animaux qu'elle attire.

L'eau des rivières, des étangs, des lacs est purifiée par la combinaison des végétaux et des micro-organismes qui contiennent des bactéries ayant un pouvoir enzymatique. Ces bactéries transforment les matières organiques en substances que les végétaux peuvent directement absorber.

Vous pouvez trouver ces havres de paix dans certains parcs, dans les montagnes, dans des hôtels, dans des parcs de loisirs ou même au bord de la mer.

Le concept de la piscine biologique a été redécouvert il y a une vingtaine d'années en Autriche après que les habitants aient constaté qu'une piscine biologique produit des effets similaires à ceux des spa ou des stations thermales. En 1985, un Autrichien, Peter Petrich, a créé la société Biotop pour mettre en œuvre l'idée d'une piscine naturelle dont l'eau s'auto-nettoierait en utilisant des phénomènes biologiques naturels. Biotope a eu du succès auprès des particuliers, des hôtels et certains parcs de loisirs se sont équipés rapidement. D'autres sociétés ont suivi, par exemple Bionova en Allemagne, Bioteich en Suisse et beaucoup d'autres.

En 2005, plus de 1000 piscines biologiques ont été construites en Autriche, en Allemagne, ou en Suisse. Elles sont toutes basées sur le même principe avec de petites variantes pour chaque société.

Principe de fonctionnement d'une piscine biologique
Les piscines biologiques fonctionnent sans produits chimiques en régénérant l'eau de la piscine par l'effet purificateur des plantes. Une piscine biologique comprend une zone de baignade et une zone de régénération. La zone de baignade communique avec la zone de régénération. Avec une piscine naturelle, on évite à la fois les produits chimiques et les bacs de filtration au sable. L'eau n'est pas stérilisée comme dans une piscine classique et par conséquent elle permet une vie aquatique. Des micro-organismes s'y développent, et on n'y voit de petits invertébrés comme les crapauds ou les grenouilles. La présence de flore et de faune sont des indicateurs du bon état de l'environnement.

Dans la zone de régénération, l'eau est purifiée par les racines des plantes aquatiques et les micro-organismes. Les plantes agissent comme des filtres vivants. Les bactéries transforment les matières organiques en produits assimilables par les plantes et les plantes se nourrissent de ces matières organiques. Une piscine naturelle contient également du plancton qui aide à éliminer les algues et à filtrer l'eau. Le processus est entièrement biologique et n'utilise aucun produit chimique ni bactéricide ni algicide. La maintenance est très réduite.

Construction d'une piscine naturelle
Vous devez creuser un trou de 1 à 2 m de profondeur. Réservez au moins 50 % de la surface de votre piscine pour la zone des plantes aquatiques. Tapisser le fond avec un liner en caoutchouc. Vous pouvez également utiliser une couche argileuse de bentonite d'une dizaine de centimètres d'épaisseur. Attention cependant, la bentonite n'est pas très efficace dans le cas des sols sablonneux.

Recouvrir le fond d'une couche de 10 à 15 cm de gravier. Le gravier favorise le travail des bactéries et la biodégradation des matériaux naturels tels que les feuilles ou l'herbe qui pourraient tomber au fond de la piscine. Utilisez toujours un gravier très propre.

Dans la zone de filtration, prévoir une zone peu profonde de 5 à 10 cm qui permet à l'eau de se réchauffer plus rapidement que et favorise l'implantation des grenouilles et autres invertébrées qui vous débarrasseront des larves de moustiques. Séparer la zone baignade et la zone régénération par un petit muret situé 10 cm environ eux sous la surface de l'eau, ceci afin de faciliter les transferts entre les deux zones.

Il est bon de créer un léger courant entre les deux zones en utilisant une pompe de circulation. Ceci évite le risque qu'une zone devienne stagnante avec développement de bactéries anaérobies à l'odeur très désagréable. Si vous le pouvez créer une petite cascade qui aidera à aérer l'eau. À défaut vous pouvez créer votre propre aérateur en utilisant un simple compresseur d'air. Placer le diffuseur à l'endroit le plus profond de la piscine en le protégeant des baigneurs. Il est recommandé d'aérer l'eau de votre piscine quatre à huit heures par jour, surtout le matin et le soir parce que la demande en oxygène la plus forte. Camoufler tous ces équipements derrière des plantes décoratives. Enfin, il est pratique d'installer une pompe pour éliminer les débris végétaux, feuilles et brins d'herbe ce qui évite la prolifération des algues et rend l'eau beaucoup plus agréable pour la baignade.

Si vous faites installation vous-même prendre particulièrement soin à l'installation électrique car vous êtes dans un environnement très humide et il est indispensable de respecter les normes de sécurité.

Vous pouvez compléter votre ouvrage par une zone pavée permettant d'accéder à l'eau, ou bien créer un petit quai d'accès (flottant ou non) qui aide à protéger les bords de la piscine. Une autre possibilité est d'entourer le bassin avec des blocs de pierre ou de fabriquer des quais en bois.

Si vous aimez les formes plus conventionnelles vous pouvez construire le bassin en ciment. C'est moins esthétique est un peu moins écologique, mais cela en vous permet quand même d'éviter tout recours aux produits chimiques en utilisant la filtration naturelle pour nettoyer la piscine.

Une piscine biologique et d'un coût très abordable. On peut construire une piscine naturelle soi-même pour un budget de l'ordre de 2000 €.

Contrôle des algues
Les algues sont en concurrence avec les plantes dans la recherche de nutriments et de lumière. Au printemps, le développement des feuilles provoque de l’ombre qui suffit en général à éliminer les algues.

On peut contrôler la croissance des algues en éliminant le phosphore et en maintenant un pH un peu faible (5.5 à 6.5).

Les composés phosphorés sont le plus souvent issu des fertilisants ou des urines. En général une hygiène stricte suffit à éviter les problèmes.

Vous pouvez également augmenter l'aération de l'eau pour stimuler l'activité biologique et empêcher les algues de proliférer. En cas de prolifération, vous pouvez ajouter de petites quantités de paille dans l'eau. Vous pouvez également utiliser des enzymes ou des solutions acides pour diminuer le pH, mais ce n'est pas sans risque pour votre écosystème.

Dans le cas où les algues semblent se développer le remède le plus simple et le moins risqué pour votre écosystème et d'ajouter des plantes supplémentaires qui vont faire concurrences aux algues dans la recherche de d'éléments nutritifs.

Maintenance
Retirer les débris végétaux au printemps et à l'automne et garder un niveau d'eau constant en ajoutant de l'eau. Vous pouvez également vous procurer des tests permettant de vérifier le niveau de contamination de l'eau de la piscine.

Veiller à la propreté des pièces mécaniques (pompes, crépines...) Si besoin les détartrer avec du vinaigre.

En suivant ces conseils votre piscine le remplira ses fonctions pendant de nombreuses années.

Plantes pour piscines naturelles
La plupart des plantes aquatiques sont utilisables. Dans toute la mesure du possible il vaut mieux utiliser des plantes indigènes. Choisir des plantes adaptées à votre climat et aimant beaucoup l'humidité : Carex, brocheton, primevères, lis d'eau... Plantez les plantes en les regroupant par hauteurs voisines. Outre leur pouvoir de purification de l'eau les plantes servent à arrimer le sol.

Qualité de l'eau
Vous devez vous demander quel est le risque d'avoir des microbes pathogènes dans votre piscine. Les plantes aquatiques n'en est pas tous les contaminants de l'eau, mais la probabilité de contracter une maladie grave dans votre piscine naturelle et faible. En cas de doute sur la qualité de l'eau de votre piscine naturelle vous devez la faire examiner.

À un moment où notre environnement connaît des menaces sévères et se dégrade, les piscines naturelles apportent leur contribution à l'écologie. Elles s'intègrent très facilement dans le paysage et contribuent de façon très sensible à la préservation de la faune et la flore aquatique.

Ecrit par Deborah Risset pour Tech Loisir.




Tech Loisir est un portail sur les Piscines et les loisirs aquatiques. Vous y trouverez notamment des accessoires aussi originaux qu'insolites pour profiter au mieux de votre piscine.





Cet article provient de Annuaire pour la promotion de la Securite au Travail et Environnement
http://www.apste.com

L'URL de cet article est:
http://www.apste.com/modules.php?name=News&file=article&sid=85